Vite un selfie!

Le spectacle

Création 2023 - jeune public

Spectacle/performance d’images peintes à huit mains et quatre voix, avec vidéo, smartphones, pinceaux et brosses.

Dans « VITE UN SELFIE ! », ce seront quatre plasticiennes, performeuses, chanteuses qui, depuis leur sorte d’échafaudage posé sur scène et dans un débordement de rythmes, de chants et de couleurs, vont interpeller les spectateur.trice.s (en particulier les enfants et les adolescent.e.s) sur la question de leur image aujourd’hui. Et elles vont la triturer, leur image, la capter, la détourner, la voler, la restituer, la réinventer et, surtout, la leur faire voir autrement.

Ce sera un spectacle d’images peintes, photographiées, filmées aussi, directement, sur place. D’images, qui se suivront, se bousculeront, se croiseront, s’effaceront, réapparaîtront, enfin, d’images qui raconteront… l’histoire que voudra bien produire la rencontre que nous voulons avant tout provoquer.

Elles seront quatre plasticiennes, en chair et en os, quatre chanteuses, en rythme et en voix qui vont nous les fabriquer à mains nues, ces images. Enfin, à mains nues ou presque, avec des pinceaux, des brosses, des appareils-photos, des smartphones, et puis... oui, à mains nues aussi finalement. Ça s’appellera « VITE, UN SELFIE ! », ou pas, d’ailleurs, ce point n’est pas encore très clair ; ce titre est donc provisoire.

Distribution

4 Artistes en scène :  distribution en cours 

Musique : Alexis Thépot

Mise en image : Luc Amoros

Mise en scène :  Brigitte Gonzalez

Direction technique : Vincent Frossard

Administration : Mathieu Desanlis

Documents

Galerie

Vidéos

Presse

Agenda

Pas d'événement actuellement programmé.

Tours et détours, …

Le spectacle

Création 2021 - tout public

Tours et détours,

(une autre visite du château de Lichtenberg)

S’il est un monument de notre contrée qui mérite le détour c’est bien le château de Lichtenberg. Allons donc y faire un tour, mais par une voie dérobée ; celle de la poésie, tout en méandres et sinuosités ; une « autre visite » en mots et en musique.

Extrait : ... ... Savez-vous, par exemple, que ce château disparaît par deux fois dans l’année, comme absorbé par la brume aux portes de l’hiver et puis dans l’éblouissement de la Saint-Jean d’été... 

Visites : dim 4 et dim 25 juillet - dim 01 et dim 22 août 2021

horaire des visites : 18h30

 Jauge limitée, pensez à réserver :   Tel : 03 88 89 98 72 / Mail : chateaudelichtenberg@hanau-lapetitepierre.alsace

Distribution/Partenaires

Texte : Luc Amoros
jeu : Brigitte Gonzalez
Musique: Jonathan Bauer
Administration : Mathieu Desanlis

Documents

Presse

Agenda

Pas d'événement actuellement programmé.

La visite guidée du dimanche

Le spectacle

Création 2021 - tout public

La visite guidée du dimanche

(une autre visite du château de La Petite-Pierre)

C’est bien parce qu’un château-fort est un lieu de mémoire par excellence qu’il ne faut jamais négliger d’en visiter les oubliettes !)Fernand Meyer, guide assermenté 

La «visite du dimanche» a beau être une visite guidée du château de La Petite-Pierre tout nouvellement restauré, elle serait plutôt du genre à désorienter, voire égarer le visiteur. Mais quitte à le fourvoyer, autant le faire de bonne foi et dans la bonne humeur, non ?

Extrait : ... Au risque de vous décevoir, le grès rose de ces murailles en apparence infrangibles, n’est jamais que du sable ! Si si ; à ’image de celui qui, sur une plage, coule indéfiniment entre vos doigts, telle une source d’eau claire. Eh oui, il a beau s’appeler « Château de La Petite-Pierre », ce n’est, ni plus ni moins, qu’un château de sable...

Visites en français : dim 26 juin - sam 3, dim 4, sam 10, dim 11 juillet - sam 21, dim 22 août 2021

Visites en alsacien : sam11, sam 18, dim 19 septembre 2021

horaires des visites : 14h30 et 16h30

Visites gratuites, jauge limitée, pensez à réserver : 03 88 01 49 59

Distribution/Partenaires

Texte : Luc Amoros
Mise en voix et en espace : Brigitte Gonzalez
Dans le rôle du conférencier : Philippe Cousin (version française) Bruno Dreyfùrst (version alsacienne)
Administration : Mathieu Desanlis
Traduction en alsacien : Roland Munch
Durée: 50 minutes

Documents

Presse


Agenda

Pas d'événement actuellement programmé.

Je leur construisais des labyrinthes

Le spectacle

Création 2008 - jeune public

Luc Amoros accueille, dans son atelier, une centaine d’enfants autour d’un célèbre plat méditerranéen. Puis, après avoir modelé un labyrinthe, d’un sable spécialement importé de Crète, il va leur montrer les dessins préparatoires de son nouveau film sur Thésée et le Minotaure, choisir, parmi l’auditoire, son acteur principal, et lui faire tenter quelques bouts d’essai. Il va aussi…Mais, secret ! Tous ces gestes et bien d’autres encore, exécutés sous les yeux des enfants, parfois même grâce à leur aide, ne seront pour lui que des prétextes à leur raconter le monde à sa manière ;  un discours ininterrompu, une causerie plutôt, semée de souvenirs reconstitués et réenchantés, ponctués de digressions poétiques et philosophiques, d’anecdotes scientifiques ou bien de réflexions très ordinaires sur la vie ou le monde. En somme, une rencontre entre un adulte d’aujourd’hui et des enfants d’aujourd’hui ; à la croisée des sentiers du théâtre, de la pédagogie et d’un quotidien réinventé.

Distribution

Texte, scénographie, co-mise en scène, jeu et recette du couscous : Luc Amoros
Co-mise en scène et direction d’acteur : Brigitte Gonzalez
Création technique et régie : Vincent Frossard
Conception et réalisation du décor : Joseph Kieffer et Vincent Frossard
Conception et réalisation des images animées : Sylvain Dorange
Administration : Mathieu Desanlis / Production : Bruno de Beaufort 

Galerie

Vidéos

Presse

Agenda

Historiques des représentations passées entre 2008 et 2013 :

A comme taureau

Le spectacle

Création 2017

C’est une comédienne, seule en scène, et son écritoire ; une surface plane et verticale, tour à tour tablette d’argile, plage de sable, papyrus, peau tendue ou fragment de ciel étoilé. Cette surface plane est son écritoire pour raconter les signes de l’écriture, peut-être aussi ceux d’avant les signes de l’écriture.

Mais son écritoire, c’est aussi tout l’espace de la scène, son corps entier devenant alors instrument d’écriture, écriture elle-même. Une écriture fugace, sans traces, s’effaçant en même temps qu’elle s’écrit, aussitôt qu’elle est lue.

Les histoires qu’elle y raconte ? Les balbutiements de l’écriture, oui, mais aussi ce qui s’ensuit ; des histoires de lecture, cette aptitude magique à traduire instantanément ces énigmatiques images que sont les lettres qui forment les mots et les phrases entières ; histoires aussi de ceux pour qui la lecture, avant d’être l’objet de jubilation que chacun devrait être en droit de connaître, est tout simplement un miracle, un seuil vers l’émancipation et l’épanouissement.

Distribution

De : Luc Amoros
Artiste en scène : Brigitte Gonzalez
Direction technique et régie : Vincent Frossard
Administration : Mathieu Desanlis 

Galerie

Vidéos

Presse

Agenda

Historique des dates passées

Page blanche

Le spectacle

Création 2010

Festival Cabanes a la fondation Bompard. Noveant sur Modelle, FRANCE -13/06/2015

« Le monde n’existe que s’il est peint et chanté » disent les initiés aborigènes d’Australie. Pour nous, la ville n’existe que si ses murs chantent et peignent son histoire. En images, débordant de couleurs et en musiques de fête. Ici et maintenant, à mains nues, à voix nues. Comme un contre-feu au débordement d’images stériles qui ne nous racontent plus le monde mais tentent de nous le vendre, images publicitaires qui ont squatté chaque interstice de la ville et le moindre espace disponible de nos rétines; de la plus étroite venelle de nos hameaux dont chaque fenêtre reflète une scintillante et familière lumière bleutée jusqu’aux façades gigantesques des gratte-ciels de Shangaï qui vomissent jour et nuit leurs images hypnotiques d’un monde vitrifié et parfaitement fini. Comme une proposition faite aux passants de se réapproprier leur espace en y inventant des histoires propres à le réenchanter, des histoires à élargir notre horizon. Couvrant un grand échafaudage adossé à une façade de la ville, comme une immense page blanche offerte, des toiles tendues se couvrent peu à peu d’images peintes ou gravées en direct, au vu et au su des passants rassemblés ; fresque collective ou bande dessinée déferlante, composée et mise en voix par une demi-douzaine de jeunes peintres-chanteurs d’Europe: une histoire, des histoires « PAGE BLANCHE » suggère au spectateur, par sa forme et son « mode opératoire », d’adopter , face au pouvoir des images, une posture critique. C’est une sorte de pause décalée, festive et ludique, au cœur de la ville, où le passant est invité à réfléchir, malgré lui ou consciemment, à la nature des images qui ont envahi notre quotidien au point de devenir un des vecteurs prépondérants de notre rapport au monde.

Distribution

Luc Amoros Mise en scène , conception, textes, mise en scène et images - Richard Harmelle, musique - Vincent Frossard , directeur technique et construction - Joseph Kieffer, conseils graphiques - Mathieu Desanlis, administration – Gwenaëlle Plougonven, production, diffusion, communication.
avec les interprètes : Agnès Bourgeois, Katharina Ernst, Pierre Biebuyck, Sylvie Eder, Lou Amoros Augustin, Aude Ardoin, peinture, gravure, chant
et Jérôme Fohrer,
musique
avec les techniciens : Vincent Frossard,
régie générale- Martin Descourvières, lumières - Emmanuel Coutin, lumières - Emmanuel Haessig or Nicolas Menoux, son

Galerie

Vidéos

Presse

Agenda

Historique des tournées de 2009 à 2016